Passer au contenu

/ École de design

Je donne

Rechercher

Maîtrise Design, création et innovation

Thématiques de projets

Les étudiants réalisent leur projet de recherche et de création individuel au sein d’une équipe thématique où des projets sont proposés par les équipes. Dirigées par les professeurs de l’École et leurs collaborateurs, et rassemblées autour d’un sujet commun en phase avec les enjeux émergents, ces communautés d’apprentissage permettront aux étudiants qui le désirent de se spécialiser dans des thématiques fines adaptées à l’évolution des préoccupations des milieux professionnels.

Voici les thématiques ouvertes aux étudiants pour l’année 2022-2023 :

Design et savoir-faire locaux d’excellence

Les membres de cette équipe travaillent ensemble depuis plusieurs années sur des projets de design, d’entrepreneuriat durable et d’innovation, et de savoir-faire locaux d’excellence.

Cette thématique vise des candidats qui s'intéressent à des questions liées à la localisation, de l’extraction des matières premières jusqu’à la gestion de la fin de vie, et plus globalement aux connaissances d'ici en matière de design de produits. Elle s'adresse donc aux étudiants qui souhaitent explorer ces thèmes, ou des thèmes connexes, à travers un projet de création appliqué, ou encore à travers la production d'un mémoire.

Les dernières années ont confirmé l’importance de conserver et valoriser les savoir-faire et de revisiter les principes de la localisation. Jusqu’ici, ces derniers ont été principalement vus comme étant porteurs dans une perspective environnementale et responsable. Maintenant, la localisation (locale, régionale et nationale) est aussi considérée comme une stratégie de résilience économique incontournable, alors que la pandémie a mis en lumière des interdépendances fragiles à l’échelle mondiale, dont au niveau de l’approvisionnement en matières premières, pièces et produits finis. 

L'équipe propose entre autres des projets de recherche & développement où, dans un premier temps, les candidats feront l'expérience d'une immersion auprès de porteurs de savoir-faire reconnus dans leur domaine, œuvrant à des échelles artisanale, semi-artisanale/semi-industrielle, ou industrielle. Par la suite, dans une phase de développement, les designers concevront des produits novateurs et débouchés en s’appuyant directement sur les connaissances acquises auprès de ces experts et sur le contact direct avec la matière et les procédés de mise en forme.

Professeurs responsables et collaborateurs
Anne Marchand, professeure titulaire
Solen Roth, anthropologue en design
Cédric Sportes, entrepreneur et enseignant

Groupe de recherche impliqué
Design et cultures matérielles
Les ateliers Buissonnières : Design & Savoir-faire d'excellence au Québec

Opportunités de financement

  • Des bourses de 1 000$ sont offertes pour soutenir les activités d'immersion auprès d'artisans s'il y a lieu
  • Opportunités d'embauche comme auxiliaire de recherche
  • Opportunités d'embauche comme auxiliaire d'enseignement

Création opératique dans un contexte post-pandémie

Notre projet de recherche, mené avec la collaboration de plusieurs facultés de l’Université de Montréal et de partenaires publics et privés, a pour objectif d’explorer la création opératique dans le contexte spécifique du 21e siècle. Notre processus de création soulève de nombreuses questions sur la nature de l’opéra et sur les transformations potentielles du genre à l’ère du numérique.

Le projet engage non seulement une réflexion sur les dispositifs poétiques, scéniques et audiovisuels incluant les thématiques de lieu et de temps, mais aussi sur la relation entre le public et ces nouvelles formes de représentations opératiques. À travers une posture dynamique et évolutive, nous proposons la création comme outil essentiel à la recherche. 

Professeurs responsables et collaborateurs
Marie-Josèphe Vallée, professeure agrégée
Ana Sokolovic, professeure Faculté de musique
Olivier Asselin, professeur Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques
École nationale de théâtre
École de danse de Montréal
Studio de création immersive
Normal Studio
Opéra de Montréal

Groupe de recherche impliqué
Groupe de recherche en aménagement et design (GRAD)

Opportunités de financement
Possibilité de subvention auprès du CRSH.

Design et expériences numériques

Cette thématique couvre les champs de réflexion et de conception du design d’interaction (UI), design d’expérience usager (UX), design d’interfaces, architecture de l’information et représentation des données.  À l’intérieur de ce regroupement, les étudiantes et étudiants seront appelé.e.s, dans le cadre d’un projet appliqué, à travailler avec des concepts et méthodes associés à la création d’expériences numériques, incluant : méthode agile, story telling, affordance, approches collaboratives et interdisciplinaires, prototypage, design de protocoles d’évaluation, etc.

Personne responsable : information à venir

Opportunités de financement
Possibilité d’engagement à titre d’auxiliaire d’enseignement aux 1er et 2e cycles.

Design et ville : la ville face aux enjeux climatiques et environnementaux

Le concept de « ville durable » est désormais au cœur des discussions qui alimentent les débats sur la résilience urbaine, la nature en ville et la qualité du cadre de vie. De nouvelles perspectives émergent et interpellent plusieurs disciplines, dont le design industriel, qui s’interrogent sur le rôle du design et des pratiques de design durable. 

Le GRAD mène depuis plusieurs années des recherches sur les pratiques de design émergentes, la collaboration, le processus de création et d’innovation et le rôle du design dans des projets d’aménagement des espaces publics.

Les projets examinent les enjeux liés à la nordicité, la densification urbaine, la résilience face aux dérèglements climatiques, la signalétique, les artefacts urbains (mobilier / infrastructures / équipements technique, utilitaire, récréatif, etc.) et leurs usages, les matériaux et leur durabilité, etc.  Les constats orientent les réflexions et guident la recherche créative de propositions innovantes.

Les projets se déclinent en trois volets (analytique, exploratoire, création-conception) et seront réalisés en partenariat avec des parties prenantes. Les propositions apportées doivent adresser les enjeux identifiés et répondre aux besoins d’une ville moderne selon le contexte d’intervention. Ces projets abordent le sujet sous une perspective spécifique : ville durable, sociabilité en ville, nature en ville, valorisation de l’eau de pluie, ruelles bleues-vertes, valorisation de matériaux durables, identité d’une ville, perception des matériaux, expérience sensorielle (visuelle, sonore, tactile).

Professeurs responsables et collaborateurs
Tatjana Leblanc, professeure agrégée
Virginie Tessier, professeure adjointe
Mithra Zahedi, professeure agrégée
Éco Entreprises Québec
Alliance ruelles bleues-vertes
Chaire SAQ
Ville de Montréal 

Groupe de recherche impliqué
Groupe de recherche en aménagement et design (GRAD)

Opportunités de financement
Des bourses seront accordées selon des subventions de recherche disponibles au GRAD.

La pédagogie de la créativité en design : de l’enfant à l’adulte

L’expertise des designers se développe selon une façon de faire particulière qui est ancrée dans les ateliers, lieu propice à l’expression créative. Les activités qui y prennent place mobilisent des compétences distinctes qui sont complémentaires à celles des disciplines traditionnelles (sciences, littérature ou autres). Les démonstrations, tentatives et explorations permettent à l’étudiant d’avancer son projet, d'engager des réflexions sur ses actions et ses décisions et de développer sa pensée critique. De plus, la diversité des expériences vécues par le projet est enrichie par l’espace social qui se forme entre les interventions des enseignants, des experts et des collègues étudiants. 

L’accès aux ateliers de la Faculté de l’aménagement, mais également le déploiement de partenariats avec d’autres institutions d’enseignement primaire, secondaire ou postsecondaire, permettront l’étude du déploiement d’activités pour l’apprentissage du design à plusieurs niveaux de formation. Alors que des travaux pourront être plus exploratoires par rapport aux interventions avec les plus jeunes, d’autres recherches tenteront de perfectionner la structure déjà déployée dans les établissements postsecondaires.

L’expérience et la compréhension du processus de design seront primordiales pour comprendre la façon de mener un projet et le traduire par des stratégies d’apprentissage. Les étudiants chercheurs seront invités à adopter un double rôle en vivant eux-mêmes le déploiement d'un projet et, possiblement, en encadrant ou en observant des projets dans les ateliers. 

Les projets en lien avec cette thématique peuvent porter sur de nombreux aspects de l'apprentissage du design. Par exemple, un projet pourrait se questionner sur l'intégration et les bénéfices du design dans le cadre de l'enseignement primaire et secondaire. D'autres projets pourront se concentrer sur le milieu d'enseignement universitaire en abordant l'apprentissage des dynamiques de collaboration dans l'expérience de formation des étudiants, la coconstruction d'un espace social pour enrichir un projet ou la préparation des étudiants aux exigences du marché du travail. Pour terminer, des initiatives pourraient également être portées sur les pratiques des enseignants, telles que la structuration des critiques et des évaluations pour valoriser l'opinion et l’expertise professionnelle plutôt que la subjectivité ou le biais individuel.

Professeurs responsables et collaborateurs
Virginie Tessier, professeure adjointe
Mithra Zahedi, professeure agrégée
Tatjana Leblanc, professeure agrégée
Autres enseignants de la Faculté de l’aménagement et de la Faculté des sciences de l’éducation de l’UdeM et autres institutions d’enseignement, selon la nature des projets

Groupe de recherche impliqué
Groupe de recherche en aménagement et design (GRAD)

Opportunités de financement
Possibilités d’engagement à titre d’auxiliaire d’enseignement ou de recherche

Design de produits/systèmes connectés

Cette thématique s'adresse aux personnes qui souhaitent approfondir les approches et les domaines suivants : design stratégique, objets connectés, innovation ouverte.

Professeur responsable
Ehsan Baha, professeur adjoint

Opportunités de financement
Possibilités d’engagement à titre d’auxiliaire d’enseignement ou de recherche

Mobilité/transport : mobilité dans les villes du futur

Au cours des prochaines décennies, les milieux de vie urbains que l’on connait aujourd’hui, connaitront des mutations profondes provoquées entre autres par le réchauffement climatique, l’urbanisation grandissante, le vieillissement de la population. Ainsi, que ce soit pour des raisons techniques, sociales, économiques ou environnementales, le design est appelé à jouer un rôle important dans ce processus d’adaptation à ce nouvel écosystème en créant de nouvelles dynamiques entre les usagers, les produits et services au sein des villes du futur et ce, à partir d’une vision globale et systémique mais aussi d’approches pluri- et interdisciplinaire, voire transdisciplinaire. 

Dans le cadre de cette équipe thématique, la mobilité autonome, la connectivité omniprésente, l’économie partagée, le vieillissement de la population et le changement climatique seront au centre des préoccupations de la ville du futur. Les projets développés travailleront au développement de visions d’innovation disruptive en mobilité dans ces milieux urbains de l’avenir. Les étudiants utiliseront une approche de recherche par la conception pour créer des scenarios du futur et des concepts au niveau des objets (véhiculaire, de produit ou d’infrastructure), d’expérience et service et des systèmes.

Professeur responsable
Juan Antonio Islas Muñoz, professeur adjoint

Le design pour une plus grande justice spatiale, du singulier à la pluralité

La discipline du design d’intérieur s’affirme aujourd’hui comme un champ de connaissance et de compétence unique, apte à relever les défis d’une conception pour une meilleure justice spatiale. Riche de ses assises théoriques s’alimentant à des sources disciplinaires variées, la pratique et la recherche en design d’intérieur participent au renouveau des modes de conception des lieux de vie, favorisant le bien-être de ceux à qui l’environnement bâti se destine, dans leurs singularités et leur pluralité.

Au croisement d’enjeux culturels, sociétaux, théoriques, historiques et éthiques, cette thématique interroge des modèles d’environnements actuels ou émergeants, en vue d’arrimer leur conception aux valeurs, modes de vie et enjeux du monde contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à l’étude des lieux d’habitation tels que l’architecture domestique et les milieux de vie substitut, qu’elle aborde au prisme de la signification de l’environnement bâti et de concepts spatio-architecturaux porteurs, aux rapports entre socialité et espace architecturé, ainsi qu’aux modalités d’une esthétique de l’espace s’appuyant sur la notion d’ambiance et l’expérience sensorielle des lieux de vie.

Ce projet s’adresse aux candidats qui souhaitent positionner leur recherche en design d’intérieur selon une posture résolument bienveillante à l’endroit des personnes à qui les lieux sont destinés ; dans un souci de justice spatiale, l’attention se porte en priorité sur les personnes en situation de vulnérabilité, de minorité ou de sous-représentation, telles que les personnes autistes, les personnes aînées, les personnes vivant avec l’Alzheimer ou autre maladie neurodégénérative, les personnes en situation de handicap. Dans ce contexte, l’approche humaniste qui prend appui sur les notions d’empathie, de soin (care) et d’inclusion par le design est favorisée, tant comme positionnement de recherche que de conception de l’environnement bâti. 

Professeure responsable
Virginie LaSalle, professeure adjointe

Groupes de recherche impliqués
Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (LEAP)
Groupe de recherche en aménagement et design (GRAD)
Observatoire Ivanhoé Cambridge (OIC) du développement urbain et immobilier

Opportunités de financement
Possibilités d’engagement à titre d’auxiliaire de recherche dans le cadre du financement obtenu et à venir (FRQSC Audace, Concevoir des lieux avec, par et pour les personnes autistes ; financement privé, maladie neurodégénérative et habitation évolutive).

Possibilité d’engagement à titre d’auxiliaire d’enseignement aux 1er et 2e cycle.

Montréal 2050 : approches prospectives et de design fiction de la ville en Anthropocène

Quels seront les enjeux de transition d'une ville comme Montréal face à l'Anthropocène en 2030 ou 2050 ? Comment ces enjeux permettent ensuite de formuler des problématiques inédites de design durable ? Le Lab Ville prospective mobilise les démarches de prospective stratégique pour mettre en récit des situations et des problèmes inédits de la ville de demain face à la crise climatique ou à l'épuisement des ressources naturelles et de la biodiversité. Cela permet ensuite d'imaginer rétrospectivement comment des systèmes innovants de produits-services pourraient contribuer à répondre à ces enjeux au cours de la décennie 2020-2030. Cette thématique s'adresse aux personnes qui s'intéressent à l'écodesign de systèmes innovants de produits-services, à l'économie circulaire et à la transition écologique.

Professeur responsable
Christophe Abrassart, professeur agrégé

Groupe de recherche impliqué
Lab Ville Prospective 

Opportunités de financement
Éventuellement, si des projets financés avec la Ville de Montréal ou d'autres partenaires sont en cours.  

Valorisation du béton écologique dans les artefacts urbains

Le concept de « ville résiliente » est au cœur des débats sur le développement des villes, l’écologie urbaine, le dérèglement climatique, et la qualité du cadre de vie. Ces débats interpellent entre autres les designers qui s’interrogent sur le rôle du design dans des projets d’aménagement urbain alors que la pensée design et le regard systémique permet de mieux comprendre les enjeux, d’identifier les besoins réels et d’envisager des solutions innovantes et pertinentes. Ainsi, le projet de design réalisé dans le cadre du programme DCI sera guidé par la recherche et permettra d’étudier le potentiel inexploité du matériau béton et ses procédés de mise en forme. Au-delà des traditionnelles ossatures de bois, de nouvelles techniques (Fabric Formwork, l’impression 3D, etc.) et de nouvelles recettes (écologique, autoréparable, végétalisable, etc.) ouvrent la voie à des applications inédites démontrant comment les nouvelles techniques changent la manière de travailler et penser la matière. Le béton est souvent présenté en opposition au caractère bucolique de la nature, voire dans un rapport de force. Ce projet vise à changer cette vision dichotomique et explorer les possibilités de marier le naturel et l’artificiel dans un rapport symbiotique et d’envisager des solutions artificielles qui facilitent la réintégration et la valorisation de la nature dans les espaces urbains publics.

Le projet s’articulera donc autour de trois objectifs : 1) saisir la problématique et comprendre les enjeux ; 2) imaginer des applications innovantes qui améliorent la perception d’une matière souvent mal-aimée par l'expérimentation des amalgames, des textures et assemblages innovants qui met en lumière les atouts de la matière ; et 3) proposer des solutions qui conjuguent nature et artifice et aident à structurer les espaces publics.

Le Volet 1 (Analytique) est dédié à l’analyse du contexte d’intervention dont le but est de comprendre la nature systémique du problème, les enjeux à traiter et les acteurs concernés.

Le Volet 2 (Exploration-Expérimentation) permettra d’étudier et expérimenter avec le matériau et explorer ses différentes dimensions (écologique, esthétique, tactile, acoustique, etc.). L’expérimentation conduira aux créations surprenantes, exploitant les qualités délicates du béton écologique (plus fin, plus blanc, plus lisse), réalisable à l’aide de prototypes en impression 3D.

Le volet 3 (Création-Conception) sera consacré à l’élaboration de concepts innovants (design d’équipements/ produits /mobilier urbain/ etc.). Ce volet se conclura par une évaluation des propositions par les différents experts-collaborateurs qui seront consultés lors de l’étape de tests et validation

Professeure responsable et collaborateurs
Tatjana Leblanc, professeure agrégée
Bureau Design Montréal
Ville de Montréal
SAQ
ÉEQ  (à confirmer)

Groupe de recherche impliqué
Groupe de recherche en aménagement et design (GRAD)